Un écran vert est un fond vert que vous placez derrière le sujet de votre vidéo, généralement une ou plusieurs personnes.

En post-production, une technique appelée « incrustation chromatique » est ensuite utilisée pour supprimer entièrement le vert de la séquence vidéo obtenue. Cela signifie que les monteurs vidéo sont en mesure de remplacer le vert par de la transparence, ce qui permet ensuite à toute vidéo ou image placée derrière la séquence originale de filtrer à travers les parties de la séquence qui étaient auparavant vertes.

En d’autres termes, il est facile de placer des sujets en arrière-plan virtuel de manière transparente, que ce soit dans le cadre de films de fiction ou de productions vidéo d’entreprise. C’est particulièrement utile lorsqu’il s’agit de diffuser un événement sans disposer d’un lieu physique digne de ce nom. Vos talents peuvent se trouver en Suisse, mais avec un écran vert, nous pouvons les intégrer ailleurs, comme nous l’avons récemment fait pour l’UEFA dans notre studio près de Lausanne, en Suisse.

A quel point cela semble-t-il réel ?

Vous avez probablement expérimenté les arrière-plans virtuels et le chroma keying en temps réel lors de réunions Zoom… avec plus ou moins d’échec : « Oups, voilà mon bras qui s’en va. » Vous connaissez le genre de choses dont nous parlons. Mais rassurez-vous, un écran vert correctement incrusté, c’est une toute autre affaire. Nous pouvons atteindre la perfection jusqu’à faire en sorte que les touffes de cheveux qui s’échappent de votre tête se détachent de la toile de fond. Voici comment nous le faisons chez SmartCuts :

1. Choisissez l’arrière-plan:

Nous prenons une photo de haute qualité de l’endroit que nous voulons utiliser comme arrière-plan, en tenant toujours compte des angles de la caméra et de la lumière. Plus tard, nous pouvons même flouter un peu l’image pour créer un joli effet de bokeh artificiel.

2. Réglez la bonne lumière.

Une fois dans le studio à écran vert, nous reproduisons le type d’éclairage que nous avions pendant la séance photo pour capturer la toile de fond. Par exemple, si vous voulez donner l’impression que vous êtes à l’intérieur de l’Opéra de Sydney, nous, en tant que vidéastes, devrons utiliser des lumières orange/jaune dans le studio pour reproduire l’ambiance du lieu réel.
De même, si nous voulons donner l’impression que nous sommes à l’intérieur d’un hôpital, nous devrons utiliser des lumières blanches à la place.

3. Réglez l’angle de la caméra et la mise au point.

Orientez et mettez au point l’appareil photo de manière à ce qu’il corresponde à l’image en arrière-plan.

4. Créez des ombres.

Il s’agit d’un élément que les monteurs négligent souvent, mais qui, s’il n’est pas fait, indiquera que l’arrière-plan n’est pas réel. Il est important de créer au moins des ombres des pieds des sujets. Si vous voulez gagner du temps et éviter cela, vous pouvez aussi simplement utiliser un tapis sombre dans le studio à écran vert, pour passer sous les pieds des sujets.
De cette façon, les ombres seront réelles, car le tapis ne disparaîtra pas lors de l’incrustation du vert.

5. Et voilà ! La magie est faite.

L’éclairage, l’angle de la caméra et l’incrustation chromatique professionnelle (l’art de remplacer le vert par le fond virtuel) rendront le résultat si réel qu’il sera difficile de dire qu’il ne l’est pas.

L’utilisation d’un écran vert est la solution la plus efficace lorsque vous souhaitez filmer dans des endroits difficiles d’accès, soit parce qu’ils sont trop éloignés, soit parce qu’ils sont bruyants, soit parce qu’ils sont facilement bondés, soit parce qu’ils sont tout simplement trop chers à louer.

Appelez-nous ou contactez-nous maintenant: